La dynamique des jeux de mots

Réseau scientifique WI 3826/1-1: "La dynamique du jeu de mots: Contact linguistique, innovation linguistique, interaction locuteur-auditeur"

Réseau scientifique mettant l'emphase sur la linguistique, auquel participent les lettres, les sciences culturelles, les sciences des médias, la littérature comparée, la médiévistique, les études théâtrales, ainsi que les philologies anglaise, allemande et romane.

Direction: Prof. Dr. Esme Winter-Froemel

On peut considérer le jeu de mots comme une manifestation importante de la dynamique linguistique. Il crée ou rappell des rapports inattendus, mais à la fois motivés, entre les éléments de la langue, et il invite l'auditeur ou le lecteur à s'attarder un moment sur la langue même. De cette façon, le jeu de mots est une expression de la créativite du locuteur et d'une conscience métalinguistique.
Le jeu de mots et basé sur la structure de la langue historique (particulière), mais en même temps, il contient le potentiel de dépasser les limites de cette langue, par l'innovation linguistique et - dans le cas de jeux de mots plurilingues - par le mélange des différentes langues, de sorte que des effets rétroactifs peuvent se produire sur les structures linguistiques. Notre objectif est d'analyser la dynamique du jeu de mots sous un angle interdisciplinaire. Les trois lignes de réflexion centrales sont les suivantes: le contact linguistique, la créativité/l'innovation linguistique et l'interaction locuteur-interlocuteur. Nous visons particulièrement à metre en relief les connexions entre la linguistique et les lettres; en outre, seront prises en compte également les approches des sciences culturelles et des sciences des médias. Les analyses du jeu de mots dans le langage quotidien et dans la communication littéraire, à différentes époques et dans des situations communicatives variées, dans différents genres/traditions discursives es dans différents contextes d'usage démontrent la grande importance du phénomène.

 

 

Le réseau est soutenu par la Deutsche Forschungsgemeinschaft