Études celtiques

Les études celtiques (ou celtologie) sont l'étude des cultures des sociétés de langue celtique dans toutes leurs manifestations, qu'elles soient linguistiques, historiques ou matérielles, ainsi que les cultures des communautés anciennement celtophones qui ont préservé des traditions culturelles "celtiques".

Les cultures celtiques ont eu une influence majeure sur l'Europe pendant plus de deux millénaires. Les régions où les langues celtiques sont encore parlées aujourd'hui et où les traditions celtiques sont maintenues ou renouées, ont toutes appartenu à l'Union européenne jusqu'au 31 janvier 2020, à l'exception de l'île de Man, qui est une possession autonome de la Couronne britannique. L'irlandais est l'une des langues officielles de l’UE depuis 2007.

Le retrait de la Grande-Bretagne de l'UE, appelé "Brexit", signifie une scission dans les régions celtiques. L'Écosse, l'Irlande du Nord et certaines parties du Pays de Galles (Gwynedd, Ceredigion, Cardiff, Vale of Glamorgan) ont voté contre le retrait à la majorité en 2016.

Malgré la grande importance des cultures celtiques pour l'histoire, l'identité et l'intégration de l'Europe, les études celtiques, à l'exception de l'archéologie, ne sont guère représentées dans les établissements d'enseignement et de recherche de l'UE en dehors des régions celtiques elles-mêmes.

Depuis la fermeture des études celtiques à l'Université Humboldt de Berlin en 1997, il n'existe actuellement en Allemagne qu'une seule chaire consacrée à ce sujet à Marburg, où sont proposés des cursus allant jusqu'au niveau du doctorat (voir ci-dessous).

L’étude de celtologie

En Allemagne, on peut étudier la celtologie comme branche principale dans la filière de BA et comme filière propre de MA uniquement à l’ Université de Marburg (page web en allemand seulement), en mettant l’accent sur les langues médiévales. Le programme d’études, cependant, est composé de disciplines différentes; seulement une partie d’une année est consacrée à la celtologie.

Comme branche secondaire de la filière de BA, on peut étudier la celtologie aussi à l’ Université de Bonn (page web en allemand seulement); ici, l’accent est placé sur les langues modernes.

L’étendue de cours universitaires (branches principale et secondaire) s’élève à environ 4–5 heures hebdomadaires par semestre.

De plus, on peut obtenir un “certificat de celtologie” à l’ Université de Mannheim (page web en anglais). Cela nécessite la participation à deux séminaires, Keltologie I et II, et un examen final.

À Trèves, il y a l’unique possibilité de suivre, dans une mesure plus large, des cours celtologiques dans l’Eurorégion (Rhénanie-Palatinat, Sarre, Luxembourg, Lorraine, Wallonie). L’étendue s’élève à 4–6 heures hebdomadaires, tout à fait comparable à l’ampleur à Bonn et Marburg. L’accent à Trèves est placé sur la recherche interdisciplinaire des études Indo-Européennes, la philologie, l’histoire et l’archéologie aussi bien que sur les langues celtiques de l’Antiquité. À l’instant, cependant, on peut seulement suivre des cours individuels, le “certificat supplémentaire” (voir là-bas) est arrivé à échéance le septembre 2016.

Les manifestations celtologiques jouissent d’une grande popularité à Trèves depuis de nombreuses années. Nos ateliers obtiennent beaucoup de succès bien au-delà des frontières de la discipline, de la région et du milieu académique.

Dernière modification: 6 août 2020

Cette page est en cours de révision.